5
(1)

Mis à jour le 11 septembre 2020

Les questions dites “cases à cocher” sont un incontournable des enquêtes en ligne. Boudées par certains, sur-utilisées par d’autres, elles sont souvent mal comprises par les concepteurs de questionnaires. Je vous explique ce que sont ces questions “checkboxes”, et comment bien les utiliser !

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Question cases à cocher : définition

Le nom est on ne peut plus évocateur : dans les cases à cocher… on coche des cases. En pratique, chaque option de la question représente une case, et le répondant peut ainsi cocher une ou plusieurs options. S’il ne peut en cocher qu’une et une seule, il s’agit d’une question fermée simple. Une question cases à cocher, c’est donc un type particulier de questions fermée dans lequel les répondants peuvent sélectionner plusieurs réponses :

Quels fruits aimez-vous ?
- Les pommes
- Les poires
- Les pêches
- Les kiwis
- Les bananes
- Autre (veuillez préciser)
Une exemple de question cases à cocher, ici sur la plateforme SurveyMonkey

Selon les cas, le nombre de cases cochées peut être libre, limité (3 maximum, par exemple) ou imposé (par exemple 3, ni plus ni moins) – j’en dis plus sur le sujet ici.

Par convention, les cases à cocher sont carrées, alors que les puces sont rondes pour une question fermée simple (avec une seule réponse possible). La grande majorité des outils d’enquête respecte cette convention.

Au fait…

Les questions cases à cocher sont parfois appelées “questions à choix multiple” à cause d’une confusion sur le sens de “multiple”. Mais, comme expliqué dans cet article, je déconseille l’utilisation de ce terme.

Quand utiliser une question cases à cocher ?

Les questions checkboxes sont parfois utilisées à mauvais escient, à la place d’une question fermée simple, d’une question matrice ou d’une question ouverte. Elles sont également parfois remplacées à tort par des questions classement ou des questions fermées simples, dans une volonté contre-productive de limiter les possibilités des répondants.

En général, les questions cases à cocher s’emploient lorsque l’on cherche à départager rapidement des faits, des pratiques ou des idées. On peut par exemple l’utiliser pour demander aux répondants de cocher dans une liste les moyens de transport qu’ils utilisent au quotidien.

Cas d’utilisation

Il peut être intéressant de l’utiliser à la place des questions suivantes :

  • Question fermée simple : si les participants peuvent être susceptibles de sélectionner plusieurs réponses (soit parce qu’ils sont dans plusieurs cas à la fois, soit parce que les options proposées ne sont pas disjointes), vous devez leur permettre d’en sélectionner plusieurs. Il peut être tentant de les forcer à “prioriser” en imposant une réponse unique, mais cela n’amène en réalité que de la frustration pour les répondants et des erreurs dans les résultats.
  • Question classement : je déconseille en général l’utilisation de questions classement, qui peuvent être selon les cas remplacées par des questions cases à cocher ou des questions matrices.

Cas à éviter

En revanche, mieux vaut éviter d’utiliser des questions cases à cocher dans les cas suivants :

  • Les options forment une échelle : si les participants veulent sélectionner plusieurs réponses de votre échelle, c’est qu’elle est mal posée ! (il peut notamment s’agir de questions multiples)
  • On cherche à évaluer quelque chose : dans ce cas, une question échelle (pour évaluer un point) ou une question matrice (pour évaluer plusieurs points à la suite) seront plus adaptées. N’utilisez par exemple pas une question cases à cocher pour demander ce que les clients d’un magasin ont apprécié dans le magasin : utilisez plutôt une question matrice pour évaluer chacun de ces points.
  • On souhaite des résultats précis plutôt qu’une tendance générale : plutôt que de demander simplement de cocher les moyens de transport utilisés chaque jour, on pourrait, pour obtenir des résultats plus détaillés, demander aux répondants la fréquence à laquelle ils utilisent chaque moyen de transport, ou le temps passé par jour dans chaque moyen de transport. Dans les deux cas, cela nécessiterait une question matrice.
  • Le champ des réponses possibles est très large (ou même infini) : dans ce cas-là, les cases à cocher sont trop limitantes. Mieux vaut leur préférer une question ouverte.

In fine, le champ d’utilisation des questions checkboxes n’est pas si étendu que cela (je leur préfère souvent les questions matrices). Mais elles restent le meilleur choix dans un certain nombre de cas !

Bonnes pratiques des questions cases à cocher

Maintenant que vous savez quand utiliser les cases à cocher, quelles sont les bonnes pratiques à respecter ? Je vous proposer de les retrouver dans l’article dédié : Comment poser une bonne question case à cocher en 5 bonnes pratiques !

Au fait…

Mieux vaut parfois privilégier les cases à cocher plutôt que les questions fermées à réponse unique, même quand vous n’envisagez pas que les participants puissent vouloir sélectionner plusieurs réponses ! Une question aussi simple que “quelle est votre nationalité” pourra ainsi donner du fil à retordre aux binationaux, qui seront malgré eux obligés de choisir une nationalité unique.

A0068

Besoin d’aide pour votre enquête ?

Un accompagnement d’expert pour concevoir, gérer ou analyser votre enquête !

Envie de recevoir des conseils réguliers ?

Abonnez-vous pour ne rien manquer !

Ils m’ont fait confiance !

Pierre nous a apporté toute son expérience du questionnaire en ligne, et nous a permis de gagner beaucoup de temps dans le cadre d’un planning serré. Nous avons particulièrement apprécié sa sensibilité sur l’expérience utilisateur !

Vincent Pilloy
Fondateur et CEO chez INOV360

Voir tous les témoignages

Photo by Glenn Carstens-Peters on Unsplash

Cet article était-il intéressant ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 1

Pas encore de vote... Soyez le premier à noter cet article !

Vous avez trouvé cet article intéressant, merci !

N'hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux pour voir mes prochains articles 🙂

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas beaucoup intéressé...

Aidez-moi à l'améliorer !

Que pourrais-je améliorer dans l'article ?


Pierre

J'ai conçu et posé une bonne dizaine de milliers de questions depuis 2010. A travers ce site, je veux partager mon expertise pour vous aider à réussir vos projets :)

0 commentaire

Laisser un commentaire